“La Danseuse”

*You’ve read it in English as “An Unending Story” and now I offer it in the original French. I know that some of you will probably appreciate it more in this format. *

UNE HISTOIRE D’AMOUR À L’INFINI
                  [de Sha’Tara]

Ecoutez-moi bien, je vais vous raconter une histoire à l’infini. Cest une histoire d’amour, bien sûr, mais c’est beacoup plus. C’est une histoire de vie sans fin.

Je l’ai vue un soir dans un cabaret. Elle dansait éperdument, apparament sans aucun souci. Je me suis assis aussi proche que possible du plancher de danse et, comme tous les autres homme dans cet établissement, je me suis laissé ensorceler par ses mouvements.

Comme elle était belle, je vous l’assure. Quand elle passait ses grands yeux bleus-verts sur moi, je voyais une forêt vierge et un grand océan qui s’étandait à l’infini comme le désir de mon coeur. Elle dansait avec une camarade, et finalement, seule. 

C’est alors que je prends mon courage et je m’invite à danser avec elle.

Elle m’accepte, et tout change: nous devenons amoureux. On vit ensemble après seulement un mois, et on ne peut s’imaginer vivre séparément. Tous les weekends, on va danser, elle aime tellement ça, la danse. “Je me sens si libre quand je danse.” Elle continue, naturellement, à attirer les hommes et elle danse librement avec ceux qui lui demande permission.

Suis-je jaloux? Certainement, c’est naturel, mais pas nécessaire. Après tout, elle m’aime. Elle n’a qu’à me le chuchoter dans l’oreille et je n’ai aucune raison de la douter. Elle est si bonne pour moi, et quand on marche tous les deux le soir, sous les lumières de notre ville, on est heureux, complètement.

Et puis le désastre: le cancer au genoux droit. Il faut qu’on lui enlève presque toute la jambe. Pour quelque temps, elle pleure. Puis elle accepte. “Je ne peux plus danser, je vais chanter,” elle me dit. Alors elle chante, dans notre apartement, dans la rue même, et puis elle fait du karaoke dans les cabarets. Et on s’aime, peut-être plus que jamais auparavant. Je l’adore cette fille, cette femme si incroyable.

Mais le cancer ne s’arrête pas. Elle perd un sein. Elle est dévastée pendant quelque temps et il n’y a plus de chansons. Mais un soir, elle me donne un de ses sourires  d’auparavant et demande que je la pousse dans sa chaise roulante dans la rue en      allant à notre restaurant favori. Alors que je pousse elle jase et fait des commentaires sur les couleurs, sur les sons, sur les craquements du trottoire qui font sauter la chaise roulante. Elle rit, et je trouve le courage de rire avec elle et pour ce moment la terreur du cancer nous laisse en paix. Elle mange comme un oiseau en ces jours. Elle maigrit toujours…

Finalement, le coup de grâce: cancer dans la gorge et elle perd sa voix et doit rester à l’hôpital.

Ce sont les derniers jours, j’en suis certain. Elle lève la main faiblement et j’approche mon oreille de sa bouche. Elle soupire et me chuchotte ceci: “Écoute-moi bien, mon cher Paul. Je te quitte mais je ne regrette bien. Je suis désolée, mais c’est seulement pour quelque temps. Pour nous, ce n’est pas finit. Écoute, tu n’e resteras pas seul.” 

Promets-moi que tu retourneras à notre cabaret. Là, attends encore la danseuse. Demande-lui si tu peux danser avec elle et quand elle sourit et te dis ‘oui’ danse, danse avec elle come un fou! Car tu vois, c’est moi qui sera là, dans son corps et dans son coeur. Je reviendrai, ne t’en fais pas, je ne te laisse que pour un moment.’ 

Et comme ça, elle est partie.

Vous voulez savoir comment elle finit, cette histoire? Vous voyez, je la croiyais complètement quand elle m’a dit qu’elle reviendrait. Je suis retourné à notre cabaret. Je me suis assis tout près du plancher de danse. J’ai pris une bière ou deux en attendant, jour après jour. Environ deux semaines d’attente et la danseuse est venue. 

Et tout a recommencé. 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.